Pokémon RPG Index du Forum
 
 
 
Pokémon RPG Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
Vos écrits

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pokémon RPG Index du Forum -> Hors-Jeu -> Discussion Générale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aaron Steele
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 22
Localisation: Québec
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 04:14 (2011)    Sujet du message: Vos écrits Répondre en citant

Postez ce que vous écrivez !

J'ai commencer à écrire une histoire, qui se découpe en chapitre. Voici les deux premiers, comme avant-goût. Je fais des chapitres toujours très court. J'aimerais aussi avertir les lecteurs qu'il peut y avoir du langage vulgaire dans mes histoires.


Le téléphone sonna.

-Allo ?

-Ah, c’est toi Saphyr. Christiane ne peut pas entrer… faudrait que vienne prendre son shift.

La jeune femme ferma les yeux au téléphone et serra les dents pour ne pas dire ce qu’elle pensait à voix haute. Rentre-toi le dans le cul ton criss de shift !

-Oui c’est bon David, je vais venir la remplacer. J’arrive bientôt. À plus tard.

Elle raccrocha. Elle devait encore prendre un shift d’une autre fille ! Si elle n’était pas capable d’être disponible lorsque le patron en avait besoin, pourquoi elle continuait de travailler là-bas ? Elle devait sûrement prendre pour acquis que La Belle Et Gentille Saphyr accepterait de la remplacer ! Bien sur !

La jeune femme blonde sacra un bon coup. Elle se leva de sur son divan et elle alla se préparer à la chambre de bain. Elle remarqua que son chat se tenait assit sur le bol de la cuvette et que ses yeux perçants la passait aux rayons x.

-J’te jure, si j’lâche pas cette job là, je vais tuer quelqu’un ! Soit une fille, soit le boss tabarnak ! C’est tous des maudits trouducs !

Le chat bailla, ne comprenant visiblement aucunement ce que sa maîtresse tentait de lui faire comprendre. Elle sauta en bas du bol de toilette et disparût de la salle. Elle était sûrement aller manger ses croquettes. Peut-être même qu’elle était entrain de déféquer sur le tapis du salon. Ça n’étonnerait même pas Saphyr.

La demoiselle en question se brossait les cheveux, qui étaient blonds et raide comme pas possible. Ils avaient une longueur stratégique ; ils n’étaient pas trop longs, mais pas trop courts, c’était juste parfait. Ils lui arrivaient aux omoplates ce qui lui permettait de les attacher en moins de deux. En ce qui concerne son visage, elle avait conservé son air jeune, son gras de bébé, malgré le fait qu’elle venait tout juste d’avoir ses 19 ans et que ses mensurations respectables pouvaient convaincre n’importe qui qu’elle était effectivement une adulte. C’était Saphyr, une Belle Rebelle qui avait quitté sa maison à l’âge de 16 ans pour s’installer à la grande ville.

Elle finit de se préparer, ramassa ses clés puis sortit de son petit 1½, qui était encore une fois totalement bordélique. Elle traversa jusqu’à la station de métro.

Il avait faim, dieu, ce qu’il avait faim. Il sentait son âme lui hurler de lui trouver quelque chose à manger. Sa batterie mentale était à terre. S’il ne mangeait pas sous peu, il allait mourir. C’était pour cela qu’il était au métro, assit sur le banc. Il faisait tournoyer un stylo entre son index et son majeur. Il l’avait sorti car il savait que c’était avec ça qu’il allait pouvoir attraper sa nourriture. Rapidement, il remarqua une jeune femme entrain de crier après quelque un à travers son téléphone portable. Elle lui hurlait toutes sortes d’insultes pas possibles.

Il sourit. Il l’avait trouvée, sa cible. Une personne avec un caractère fort comme celui de la fille allait contribuer grandement à le nourrir. Peut-être même, si tout se passait bien, qu’il n’aurait pas à remanger de l’année. Il refit tourner le stylo.

Index…. Majeur…. Index…. Majeur…. Index…. Majeur….In…

Elle se mit à marcher, s’éloignant ainsi de lui. Précipitamment, l’homme se leva, entrant sous la lumière. Il était plutôt grand, avait les épaules étroites et était habillé en costume noir à cravate. Il portait les cheveux longs, le noir de ceux-ci contrastant avec sa peau horriblement blanche. Il avait l’air d’un zombie, malgré le fait qu’il était plutôt beau. Il leva le crayon devant ses yeux, l’examen avant de le lancer derrière la tête de la femme qui était désormais dos à lui.

Il pénétra.

_________________
DC ~> Professeur Seto
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Avr - 04:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Adara Rainyd
Champion d'Arène

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2011
Messages: 11
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 22:17 (2011)    Sujet du message: Vos écrits Répondre en citant

Ton inconnu ce serait pas un vampire? =D
Revenir en haut
Elizabeth Maundrell
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Mai - 10:53 (2011)    Sujet du message: Vos écrits Répondre en citant

Quand elle s'en rendit compte pour la première fois elle avait froid.
Pas le genre de froid qu'on a lorsqu'on est juste vêtu un peu trop court pour la saison, non, un froid réfrigérant. Comme si elle était enveloppée de glace. C'est sans doute cet état de fait, d'ailleurs, qui l'avait sortie de sa léthargie. Ce froid insoutenable la mordait comme une bête glaciale et affamée. Ses yeux étaient encore fermés. Il faisait sans doute clair car elle percevait la lumière à travers ses paupières closes. C'était une situation étrange.
Elle était encore assise sur cette chaise. La peau de ses bras, ses jambes, son dos, pressée contre le métal glacé, la faisait souffrir. Les liens étaient encore trop serrés. Très, très vaguement, elle essaya de revenir à l'origine de toute cette violence, mais sa mémoire était dans le même état que son corps et les lambeaux qui en restaient se désagrégeaient au fur et à mesure. Elle ouvrit les yeux.
En contre jour, elle perçu la silhouette qu'elle reconnaissait maintenant. Elle se rendit compte qu'à l'évidence il s'adressait à elle, au vu du ton de sa voix. Elle baissa la tête. Celle-ci fut aussitôt relevée par un mouvement de ses cheveux, et elle s'aperçut que de sa main il tenait une mèche de sa chevelure et la tirait vers le haut. Elle le vit vaguement de son regard vitreux. Puis les choses se brouillèrent encore. Elle sentit quelque chose de chaud couler de sa bouche et, lentement, ruisseler sur son cou. Ce contact était réconfortant. Elle était encore en vie. Il y avait peut-être encore une raison de s'accrocher. Elle tenta de sourire mais les muscles de son visage la firent trop souffrir et elle abandonna.
Il parlait encore. Des bribes de phrases, des mots égarés parvenaient à ses oreilles mais elle n'était déjà plus en capacité de les comprendre. Une lueur ne se faisait plus dans son esprit lorsqu'on lui disait quelque chose et la signification des mots était pour elle inexistante. Elle sentit que sa tête était à nouveau relevées et elle sentit à la chaleur soudaine de son menton que c'était là que sa main état posée. Par un pur réflexe, tout à fait primitif, elle tenta de le repousser. Mais ses mains étaient encore attachées derrière le dossier de la chaise et le soubresaut brusque ne fit que faire retomber sa tête. Elle referma les yeux et, cette fois, il n'insista pas. Il criait, à présent. Elle s'en rendait compte parce que le ton avait monté. Mais qu'il crie ou non, cela n'avait plus d'importance.
Brutalement, sa tête sauta sur le côté, comme voulant se détacher de son corps, et une chaleur douloureuse se fit dans sa joue ; elle se rendit vaguement compte qu'il l'avait giflée. Mais, au moins c'était réchauffant. Elle se prit à souhaiter qu'il ne cesse pas. Qu'il la couvre de coups, que la chaleur se fasse dans son corps et que peut-être, enfin, elle recouvre l'envie de lutter. Oui, il devait continuer. Qu'il lève à nouveau le poing et l'abatte sur ses côtes cassées, ses dents brisées, ses articulations rouillées par le froid, qu'il y mette toute la douleur de son corps, toute la haine de son crâne. Si seulement il l'avait fait.
Mais alors qu'il s'éloignait d'elle et qu'elle tentait désespérément de comprendre ce qu'il lui disait, elle perçut une phrase pour la première fois.
"On jette celle-là, les gars, elle est cassée."
Alors se silence ce fit.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:22 (2018)    Sujet du message: Vos écrits

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Pokémon RPG Index du Forum -> Hors-Jeu -> Discussion Générale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Forum, bannière et images de sous-foum créés par Cydrius Karnios, design graphique fait par Ezechiel (Heyzen).